Rechercher
  • Tatiana Chaumont

La terre vue du cœur, un documentaire qui engage.


La terre vue du cœur ou les astuces du quotidien qui préservent notre planète


Vous devez certainement connaître Hubert Reeves, ce scientifique astrophysicien et écologiste canadien, grand vulgarisateur qui invite durant ce documentaire à se poser les bonnes questions, celles qui parlent de nous, de notre planète et de son devenir...

Les 10 points importants soulevés dans ce documentaire et des liens utiles pour cheminer et agir.


Je vous invite volontiers à regarder ce documentaire qui aborde avec bon sens les choses essentielles : ce qui nous guette demain, ce qui nous touche tous, ce que nous devons faire ensemble pour nettoyer notre planète. Et vous verrez que non seulement c’est facile et qu’en plus vous prendrez du plaisir !


10/ La place de l’homme dans la nature


C’est à la période de la sédentarisation, il y a 12 millions d’années, que l’homme s’est cru être le plus intelligent, décidant ainsi une hiérarchisation des espèces. Hors, les plantes, tout comme les animaux ont une intelligence bien plus saine que la nôtre, puisque nous sommes certes bâtisseur, mais aussi et surtout depuis l’ère industrielle de grands destructeurs de la nature. Alors oui, les nouvelles technologies sont des avancés significatives; mais devons-nous mettre nos œufs dans le même panier? Pourrions-nous à travers nos actes quotidiens trouver un bon équilibre.  



9/ Si on se réveille maintenant, on peut encore espérer un avenir.


Si 25% de la population mondiale avait une action écologique forte et quotidienne dès aujourd’hui, nous pourrions alors espérer que le développement du réchauffement climatique soit significativement réduit…




8/ Qu’est-ce que l’intelligence finalement?


Descartes désigna les animaux et la nature comme des objets, c’est d'ailleurs en 2015 qu’une législation désigna les animaux comme “des êtres doués de sensibilité. “ Les scientifiques comme les philosophes s’accordent à penser que l’intelligence c’est être dans la capacité de s’adapter constamment au milieu et non d’essayer de modifier les lois de la nature en la détruisant.

Découvrez sur ce lien 5 dates à retenir.


7/ La naissance des utopies créent aussi de grandes évolutions.



Spinoza pensa la démocratie. Nous pouvons nous aussi imaginer un monde meilleur en étant en action (manger local, en cherchant des petits producteurs, déserter les grandes surfaces, acheter des vêtement locaux, trier ses déchets, éviter de consommer inutilement, nettoyer les plages en famille, participer à des associations, sensibiliser ses voisins, questionner les anciens, se remémorer l’histoire de notre monde…)

"Personne en effet n’a vécu parmi les hommes sans avoir observé qu’aux jours de prospérité presque tous, si grande que soit leur inexpérience, sont pleins de sagesse, à ce point qu’on leur fait injure en se permettant de leur donner un conseil ; que dans l’adversité, en revanche, ils ne savent plus où se tourner, demandent en suppliant conseil à tous et sont prêts à suivre tout avis qu’on leur donnera, quelque inepte, absurde ou inefficace qu’il puisse être." Spinoza


6/ Respecter ce que nous mangeons, c’est aussi se respecter soi-même.


L'élevage de masse provoque plus de 18% de gaz à effet de serre en 2018. Notre consommation de viande est trop importante. Tentons de nous nourrir en fonction de nos besoins réels en achetant de bons produits Bios et locaux. Je ne partagerai pas des vidéos sur la maltraitance des animaux; vous le savez déjà.



5/ L'arctique, ses enjeux écologiques dominés par les profits économiques…


“ La fonte des glaciers en Arctique provoquée par le réchauffement climatique inquiète la communauté scientifique. Mais d'autres y voient, par exemple, un intérêt économique : accès au pétrole, au gaz et aux ressources minières, ouvertures de routes maritimes et commerciales…”

Voici un documentaire très intéressant sur un joyau de notre planète qui risque d’accentuer la perte de notre humanité si elle est consommée et consumée.



4/ Attention -> Intention -> Action


C’est ce que l’on retient du documentaire la terre vue du cœur. Ce film contextualise, pause tout à plat et vous met au pied du mur. C’est vertigineux car seul on ne peut pas sauver la planète, mais nous avons tous des compétences que l’on peut mettre à profit. Ça commence par les petits gestes du quotidiens, on change ses habitudes en consommant moins d’eau (qui est la base de notre vie sur terre). Il y a des gestes efficaces et en plus qui vous garantissent une réduction significative de votre facture d’eau :



3/ sensibilité des plantes, savoir sentir et comprendre la nature.


Et si on coupait avec les machines pour quelques heures, on éteint sa télévision, son téléphone, on prend le temps de regarder la nature, d’échanger et de rencontrer de nouvelles personnes, de créer des projets constructifs ensemble...




2/ S’informer, et agir à son rythme.


Nous avons la chance d’avoir à porté de main une connaissance inépuisable.

Aussi, si vous souhaitez vivre en accord avec les besoins et nécessités réels, je vous invite à vous ressourcer autour d’ouvrages comme ceux de Pablo Servigne, ou encore d’adhérer à des groupes qui vous permettront de savoir comment consommer moins mais mieux et faire significativement des économies.


1/ Prise de conscience, action avec humour, bonne ambiance et surtout ensemble !


Nous y sommes, nous connaissons les solutions, en attendant, il y a peut être une association intéressante dans votre quartier qui a besoin d’un coup de pouce pour faire avancer les choses. Justement les associations, Le Cap des Possibles et Alternatiba organisent un évènement à Auray .



Parco en Fête : Disco salade, concert & co” Le concept est simple et ludique : on prépare à manger sans générer de déchet , on mange ensemble, on écoute de la musique, on chine des vêtements de seconde main. Et en plus, vous pourrez participer à un atelier vidéo ! Mercredi 5 Juin de 16h à 21h.

L'espace vert se situe à l'arrière de la mission locale (14 rue François Mitterand) et la rue Marcel Le Gélébart. Résidence Parco à Auray.